Mur porteur : caracteristiques et precaution en cas de demolition

Table of Contents

Comment tester la prise de terre ou prise electrique?

Une mise à la terre est une connexion électrique directe à la terre, une connexion à un point particulier dans un circuit électrique ou électronique, ou une connexion indirecte qui fonctionne comme le résultat de la capacitance entre l’équipement sans fil et la terre ou une grande masse de matériau conducteur. Pourquoi mesurer la tension d’une prise ? Il existe deux types de tests de mise à la terre qui doivent être effectués dans votre établissement. Le premier est effectué pendant le processus de construction pour s’assurer que le système électrique est installé correctement. Le second est un test de terre de routine qui doit être effectué pour s’assurer que le système de mise à la terre continue de fonctionner comme il a été conçu. Ces tests de mise à la terre doivent être effectués correctement, car les erreurs peuvent être dangereuses et coûteuses. Conséquences des défauts de mise à la terre   L’absence d’un système solidement mis à la terre peut entraîner la perte d’équipements coûteux, de données critiques et même de vies humaines. Les équipements sans mise à la terre adéquate peuvent subir des pics ou des surtensions dommageables. La perte de mise à la terre peut entraîner la perte de données ou leur traitement incorrect par des équipements sensibles. Quel outil dois–je utiliser pour tester la prise de terre ? Le test de terre peut être effectué à l’aide d’un multitester ou d’un testeur de tension de base. Ce test permet de s’assurer que la terre du circuit est connectée à la prise et qu’elle fonctionne. Si vous utilisez un multitester, réglez le testeur pour lire la tension (V). Si vous utilisez un testeur de tension de base, vous n’avez rien à faire sur le testeur, car sa seule fonction est de mesurer la tension. [image] Étape 1 L’appareil comporte 4 lignes de connexion, chacune d’entre elles étant reliée à un connecteur de masse. Elles sont disposées à égale distance les unes des autres, en ligne droite et espacées d’au moins trois fois leur longueur. Un courant connu est généré entre les piquets les plus extérieurs et la chute de potentiel est calculée entre les piquets intérieurs. La chute de potentiel est utilisée pour calculer la résistance du sol en utilisant la loi d’Ohm (V=IR). Étape 2 Mettez le multimètre sur la plage de tension alternative la plus élevée disponible. La tension alternative est indiquée par « VAC » ou « V~ ». Étape 3 Insérez les deux fils d’essai dans les parties chaude et neutre de la prise. Le rouge va à la plus petite broche et le noir à la plus grande. La plus petite broche est le fil chaud, qui transporte le courant du boîtier principal à la prise. Vous devriez obtenir une lecture d’environ 120 ; cela permet de vérifier que la prise est alimentée. Quatrième étape Retirez le fil noir et mettez–le dans la prise de terre. La lecture devrait être la même. Si ce n’est pas le cas, la prise n’est pas correctement mise à la terre. Il est également possible que le câblage ait été inversé, avec le point chaud à gauche et le point neutre à droite. Branchez le fil rouge sur la prise de gauche et le fil noir sur la terre pour vous en assurer. Si vous obtenez une lecture, les fils sont inversés. Sinon, il n’y a pas de mise à la terre.

Vous vous apprêtez à abattre votre mur porteur ? Vous avez sûrement vos propres raisons. Il faut savoir que diverses précautions sont à prendre avant de passer à l’action. Pour vous aider à mener à bien votre projet, suivez-nous dans cet article.

Comment reconnaître un mur porteur ?

Le mur porteur comme son nom l’indique est le mur qui porte toutes les charges d’une construction. C’est en d’autres termes la base d’une construction comme la maison ou autre. Elle se différencie de la fondation par ses différentes caractéristiques. Son épaisseur est en général  de 15 cm, il existe ceux qui ont une épaisseur de 20 cm. Si vous ne savez pas mesurer son épaisseur, vous pouvez également utiliser la vieille technique des bruits. Un mur normal ne donne pas de bruits lorsqu’on le tape, par contre un mur porteur offre un bruit très lourd. En général, les murs porteurs se trouvent au centre de votre maison mais peuvent également prendre sa place en étant un mur de façade. Vous pouvez aussi identifier le mur porteur par ses différentes compositions. Un mur porteur est constitué de plusieurs matériaux comme les briques, les parpaings, les plâtres. Et bonne nouvelle, si votre mur porteur commence à encombrer votre espace, vous pouvez passer à sa démolition par le biais d’un professionnel en rénovation.

La démolition d’un mur porteur et le rénover

 Il est surtout déconseillé de faire soi-même la démolition de son mur porteur lorsque vous n’avez pas les compétences requises. Il faut savoir qu’il y diverses étapes à suivre avant de passer à la démolition d’un mur porteur. Le professionnel en rénovation de mur est le maçon. Vous pouvez en trouver plusieurs. Avoir recours à un professionnel pour abattre un mur porteur nécessite un budget allant de 3500 à 10000 Euros. Mais tout dépendra tout d’abord du professionnel que vous appeliez et des dimensions du mur ainsi que les différents matériaux qui ont été utilisés. Durant l’abattage il va falloir prendre en compte la fonction de votre mur porteur. Quelle est sa fonction dans l’habitation au risque de la démolir puis de démolir toute la maison. Une fois sa fonction définie, l’artisan maçon donnera son avis s’il peut être abattu. Si le résultat est positif, l’artisan maçon va passer au dimensionnement de votre mur porteur. Les dimensions ainsi que les matériaux utilisés détermineront l’ampleur des travaux. La démolition d’un mur en briques ne sera pas la même que la démolition d’un mur en parpaings. Ces éléments revus par le maçon, il déterminera le prix et la durée des travaux. En général, l’analyse des différents éléments mentionnés précédemment peuvent durer 4 semaines si la réalisation des travaux peut aller jusqu’à 5 semaines.

Les différentes autorisations à prendre avant de passer à l’ouverture d’un mur porteur

De 1, une autorisation de début des travaux est à demander auprès de la mairie de votre ville. De 2 , vous devez également déposer à la mairie l’étude de faisabilité des travaux avec les différents plans d’exécution. Le fait de ne pas avoir ces différentes autorisation est passible de sanctions sévères.

Facebook
Twitter
LinkedIn